les vaches


Chez nous, pas de cultures car nos petits prés en terrasse ne pourraient supporter aucun gros engin agricole, qui, de toute façon serait trop large pour y pénétrer.
Brebis Tarasconnaise (avec des cornes!), chevaux de Mérens à la belle robe noire et vaches gasconnes pâturent tous les étages de la montagne: prés aux abords des villages, moyenne montagne et hautes pâtures d'estive.
C'est la présence de tous ces troupeaux qui garde le milieu ouvert et maintient la biodiversité, si riche dans les Pyrénées.
L'organisation collective est très vivante pour la gestion des estives, que nous appelons ici "montagnes".
Les éleveurs se regroupent en Groupements Pastoraux et constituent d'importants troupeaux: 300 à 500 vaches, 800 à 2000 brebis. Cette prise en charge collective permet l'entretien et l'aménagement de ces vastes espaces: cabanes pastorales, accès, débroussaillement. Elle permet aussi l'embauche de bergers et de vachers qui gardent ces troupeaux à la montagne.

Ainsi, tout en étant résolument moderne,le monde pastoral d'aujourd'hui perpétue les traditions séculaires de gestion des espaces montagnards, garantes d'une Nature préservée.

vaches à viande en montagne au printemps
Printemps
pacage dans les prés d'Unac
vaches à viande en montagne en été
Eté
à la montagne, en estive
vaches à viande en montagne en automne
Automne
on rentre à la ferme
vaches à viande en montagne en hiver 
Hiver
au foin, à Appy